La garde côtière veille sur la mer

Garde côtière

Plan d'urgence

Emplacement

États-Unis
US

 

Le chavirement du Herald of Free Enterprise au large de la côte de Zeebrugge en 1987 fut à l'origine de la redaction d'un plan d’urgence spécifique pour la mer du Nord.  Les rôles des différents services de secours y sont spécifiés. Le gouverneur de la Flandre Occidentale était responsable de la coordination des opérations. Le but du plan d’urgence mer du Nord était une coopération plus efficace et des interventions plus rapides en cas d'incidents en mer.

 

 

 

En 2006 la législation concernant la planification d’urgence a été renouvelé  et un nouvel Arrêté Royal a été publié au Moniteur belge (AR du 16 février 2006 relatif aux plans d’urgence et d’intervention). Cet AR défini une structure particulière pour tout plans d’urgence ainsi duquel des missions des services de secours sont divisés en cinq groupes ou cinq ‘disciplines’:

  • Discipline 1: les opérations de secours

  • Discipline 2: les mesures d'urgence médicales, les mésures necéssaires pour la santé publique et l'assistance psychososciale

  • Discipline 3: la police des lieux

  • Discipline 4: l'appui logistique

  • Discipline 5: l'information de la population

 

Chaque plan d’urgence prévoit des phases selon la gravité d’un incident. Si l’incident s’étend, on passe à la phase suivante.  L’organisation, la coordination et les missions des disciplines sont inventoriées pour toutes les phases.

  

 

 

Cette nouvelle réglementation signifiait pour les partenaires de la Garde côtière une occasion idéale pour actualiser et rédiger le "plan d’urgence mer du Nord" vers un "plan général d’urgence et d’intervention mer du Nord". Le but principal n’est pas seulement d’atteindre une communication améliorée, mais aussi une synchronisation avec d' autres plans d’urgences plus terrestres.

 

Un groupe de travail a été établi dans lequel tous les partenaires de la Garde côtière sont représentés. Le nouveau plan d’urgence a été approuvé par l’organe stratégique de la Garde côtière. Dans l’organe stratégique siègent les chefs de départements et les directeurs généraux des partenaires de la Garde côtière. Ils se réunissent quelques fois par an pour prendre des décisions stratégiques et pour concevoir des avis pour les ministres et les gouvernements.